Fairy Tail RPG - Infinite Darkness
Bienvenue sur Fairy Tail Infinite Darkness o/
Le forum a ouvert le week end du 8-9 mars 2014 ♪ Nous espérons te compter parmi nos membres, n'hésites pas à visiter le forum ou poser des questions avant de nous rejoindre! A bientôt ♥️



 

Partagez | 
 

 Oliver "The Eye" Grimm [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 40
Joyaux : 5563
Niveau (Level) : 50
Expérience avant Level Up + :
0 / 2000 / 200
Rang : B

MessageSujet: Oliver "The Eye" Grimm [Terminé]   Ven 18 Avr - 2:31


  

  

  
Grimm Oliver
  

feat. Date Masamune – Sengoku Basara

  







  

                                          
    • Surnom :
    The Eye
    • Âge :
    27 ans
    • Sexe :
    Masculin
    • Nationalité :
    Natif d'Erethia, une ville d'Iceberg
    • Taille :
    1 m 79
    • Poids :
    81 kg
    • Guilde :
    Sabertooth
    • Marque de la guilde :
    Sur son épaule droite
    • Pouvoir :
    Flamme du Purgatoire
    • Armes :
    Pandora, un nodachi accroché à son dos

  



  • Pouvoir & Arme

  
NOM DU POUVOIR: Arc du Purgatoire
DESCRIPTION: Magie oubliée uniquement détenue par les disciples de la Purgation, des mages d'Iceberg pensant que le monde doit être purifié du mal et des mages utilisant leur magie à mauvais escient. Pour cela, ils ont créé cette magie capable de purifier les êtres vivants et la magie en elle-même. Elle se manifeste sous la forme d'une énergie de couleur pourpre qui réagit à l'énergie vitale et magique d'autrui, cherchant à la purger pour le mal qu'elle cause, pouvant ainsi croître en présence de personnes ou de créatures vivantes, parfois même de la flore.

Pour mieux comprendre imaginez que chaque homme, chaque animal et chaque plante émet une aura invisible qui représenterait son énergie vitale et que cette aura grandirait en fonction de la puissance magique de cette entité. L'arc du Purgatoire est attirée par ces auras, pouvant s'en nourrir pour devenir plus forte ou pour blesser leurs détenteurs. Plus cette aura est grande (face à un mage puissant ou au milieu d'une foule), plus la magie a de possibilités de réagir. En comparaison, ce serait comme si la magie du Purgatoire était une flamme et que chaque mage dégageait une énergie qui l'alimenterait et augmenterait sa combustion.

La magie du Purgatoire peut prendre diverses formes capables à la fois de blesser et de purifier ses adversaires, disposant d'un panel de techniques diverses et variées basées sur les sept paliers du Purgatoire correspondant au sept péchés capitaux. Ainsi, l'arc se décompose en sept styles, chacun représentant un aspect du Purgatoire :

Le palier de la Colère : Il regroupe toutes les capacités offensives de base de l'arc du Purgatoire, pouvant par exemple tirer une boule d'énergie ou former un poing magique. C'est la forme la plus utilisée par Oliver.

Le palier de la Paresse : Il regroupe toutes les capacités d'affaiblissement physique de la cible, allant des capacités d'immobilisation à des techniques handicapant l'adversaire.

Le palier de la Gourmandise : Il regroupe toutes les capacités qui touchent à la magie, la dévorant pour parer une attaque par exemple. Ce palier constitue une bonne défense magique.

Le palier de l'Envie : Il regroupe toutes les capacités de renforcement de l'utilisateur, se nourrissant de la magie de l'autre pour alimenter ses capacités personnelles.

Le palier de l'Avarice : Il regroupe toutes les capacités de soutien, comme la détection de magie.

Le palier de la Luxure : Il regroupe toutes les capacités de défense de l'utilisateur, comme un mur de protection par exemple.

Le palier de l'Orgueil : Il regroupe toutes les techniques ultimes de la magie du Purgatoire, c'est le palier le plus puissant.



NOM DE L'ARME OU TYPE : Pandora, lame du Purgatoire
DESCRIPTION: Une arme qui se transmet de génération en génération pour les disciples de la Purgation. Cette arme est connue pour avoir servi à exécuter de nombreuses personnes coupables de crimes graves. Sa longue lame noire semble pouvoir canaliser la magie du Purgatoire et s'enflammer de son énergie. Elle est toujours entourée de bandes de soie et Oliver la garde toujours accrochée dans son dos.



  • Physique

  
 Il existe bien des héros, des hommes et des femmes que le monde a désigné comme des sauveurs, et beaucoup d’individus voient ces héros comme ils sont dépeints dans les nombreuses œuvres des différents arts : qu’ils soient costumés ou bien habillés, forts ou très intelligents, ils n’en restent pas moins célèbres et reconnus de tous. Chacun porte un signe distinctif, quelque chose qui le caractérise et le rend unique, un modèle pour certains et une idole pour tous. Tenter d’illustrer ce que pourrait être un héros dans l’esprit d’un être humain, c’est chercher à perfectionner l’image qu’il a de l’homme et de ses compétences, le rendre idéal et presque divin. La plupart sont stéréotypés et collent à l’image que beaucoup aimeraient incarner, mais il existe une sorte de héros bien loin de ces clichés et de la gloire, celui qui vit dans l’ombre et qui agit contre les règles pour le bien de tous…

Oliver est l’un d’eux, un de ces hommes que la gloire ou la renommée n’ont pas influencé et ce pour la simple et bonne raison qu’il ne les a pas fréquenté et qu’elles ne sont pas son but. N’entrant dans aucun des moules que la société a cherché à créer, il n’est ni un balourd bodybuildé sortant de la guerre ni un gentleman raffiné et maniéré. Simplement suffisamment musclé et habile grâce aux entraînements qu’il s’impose et qui sont aussi difficiles moralement que physiquement, il ne cherche pas à acquérir de la force mais simplement à être à l’aise dans son corps. Il excelle seulement dans le combat au corps à corps, que ce soit à l'épée ou à mains nues. Ni trop grand ni trop petit, d’un poids en accord avec sa silhouette sans tendre vers un extrême, il n’a qu’une carrure banale, aisée pour se fondre dans la foule et n’attirant pas l’attention.

Sa posture n’est pas fière et il ne cherche en aucun cas à attirer la reconnaissance, bien au contraire. Les épaules légèrement recroquevillées et les mains dans les poches, son objectif est de ne jamais attirer l’attention outre mesure. Cela se caractérise notamment par ses habits, inhabituels sans être uniques, lui permettant d’attirer l’attention sans être inoubliable, de se distinguer mais de pas rester dans la mémoire des personnes qui oseraient poser leur regard sur lui. Un long manteau sombre dissimulant des habits banals, il peut disparaître dans l’ombre en un éclair ou intriguer sa cible avec une aisance toute particulière. Les gants en cuir qu’il porte parfois lui permettent de garder un certain style sans éveiller les soupçons, dissimulant les marques sur ses mains tout en lui donnant un léger air classe.

Certes si vous le croisez, vous ne pourrez nier qu’il a un certain charme, une beauté naturelle qui le rend charismatique sans le transformer en un canon de beauté. D’une élégance froide, l’intérêt qu’il suscite chez les femmes comme chez les hommes n’est pas de son fait et lui-même ne se voit pas comme les autres le perçoivent. Peau légèrement pâle mais mise en évidence par sa chevelure brune, cette dernière n’est maculée qu’à certains endroits par des cicatrices qui étrangement envoûtent celles qui ont pu poser leur regard dessus. Ses traits durs montrent qu'il n'est pas de ceux à se laisser marcher sur les pieds, mais il respire une certaine passivité étrange. C'est cependant son regard qui choque, cet unique œil bleu ciel qui vous fixe alors que l'autre semble caché par un bandeau. Perçant et intimidant, il est inoubliable.

S’il devait désigner le symbole de son héroïsme, cela serait sans nul doute le tatouage qu’il possède sur le bras, l'emblème de la guilde officielle Sabertooth qu'il porte avec fierté. Peut-il se qualifier cependant comme un réel héros même s’il remplit étrangement les codes qui les définissent ? Quelle que soit la réponse, il ne souhaite pas être reconnu en tant que tel pour ce qu’il inspire chez les autres mais bel et bien pour ses actes… Et son histoire ne fait que commencer.




  • Caractère

  
L’admiration et le respect, voilà les premières choses que vous ressentez lors de votre première rencontre. Le sentiment qu’il est impossible de le quitter du regard alors que votre esprit vous hurle de fuir. Incapable d’esquisser le moindre geste, vous l’observez sans bouger et sans faire le moindre bruit, comme si la moindre réaction de votre part allait déchaîner une fureur insoupçonnée chez cet être pourtant immobile et qui vous paraissait si banal et inoffensif. Il est là devant vous, impassible, scrutant les environs de son œil azur. Aucune émotion ne semble percer ce masque fictif qu’il semble s’évertuer à porter, lui donnant un air sérieux si caractéristique du personnage. L’aura qu’il dégage envahit un peu la pièce, une sorte de halo sombre trahissant la noirceur de son âme. Elle se répand dans la salle, comble chaque vide, plonge l’endroit dans une obscurité loin d’être naturelle et qui pourtant vous semble si familière… Les ténèbres se déploient autour de vous sans que vous ne puissiez faire quoi que ce soit, elles s’insinuent au plus profond de votre être, deviennent si présentes qu’elles pourraient être palpables.

L’ambiance malsaine et noire se met en place, décor parfaitement représentatif du cœur de son créateur en cet instant, de cet énergumène qui vous fixe sans ciller. Il respire le calme et la patience, semble totalement dépourvu de la moindre once de haine à votre égard et d’aucune animosité en général. Il vous fait un peu penser à ces hommes maladroits, un peu décalés par rapport au reste de la société. Mal à l’aise avec tout ce qui concerne l’expression des sentiments mais pourtant attentionné et cultivé, il est le genre de personnes d’exception qui ne sait pas réellement montrer tous ses atouts et que son inadaptation au monde semble isoler. Il apprécie les beautés de la nature, mais semble juger que vous êtes la cause des gâchis qu’il a pu voir ces dernières années dans le monde. Lorsqu’il vous parle, sa voix est posée et presque agréable à entendre. Les mots qu’il prononce ne sont qu’une douce symphonie à vos oreilles, ses paroles insidieuses sont perçues par vos sens comme des compliments, ses critiques ne sont qu’une poésie vous incitant à vous améliorer. Ses propos déforment la réalité et l’espace d’un instant vous vous laissez conquérir par cet être charismatique. Il trouve les mots justes pour vous faire douter, son discours n’est qu’un poison que vous vous faites une joie d’ingurgiter quitte à en subir les effets malsains plus tard. Il est manipulateur et vous le savez, pourtant vous ne pouvez rien faire d’autre que de vous laisser piéger car au fond, c’est si facile de croire ce qu’il raconte. Lui-même semble y croire, comme si les ignominies qu’il dévoile à votre sujet étaient la pure vérité... Les ténèbres qui vous faisaient si peur quelques minutes auparavant semblent à présent réconfortantes, presque agréables. Pourquoi les voir comme le mal ? Après tout, l’obscurité permet la création, l’invention : un monde où l’imagination est reine et où le roi, c’est vous ! L’angoisse se dissipe, vous baissez votre garde et bien vite, vous vous rendez compte que  c’est une très mauvaise idée !

Un sourire ! Un simple sourire apparaissant au coin de ses lèvres et la réalité reprend sa place. Un sourire satisfait, un sourire angoissant, le signe d’une vengeance qu’il semble accomplir. Il a l’air plus séduisant mais également plus redoutable, dévoilant son véritable visage, celui d’un semeur de mort attendant son heure pour frapper. Son regard pénètre votre esprit et vous glace le sang et alors que vous pensez distinguer ses pupilles, vous vous rendez enfin compte du mal qu’il est capable de vous faire. Alors que votre corps semble enfin s’être décidé à bouger, il fond sur vous tel un prédateur. Vous fuyez aussi vite que possible, avançant aveuglément dans ce voile de ténèbres qui semble vous engloutir en son sein, vous oppressant au point de vous faire perdre tous vos repères. Pourtant vous avancez, sans faire de pause car vous savez que derrière vous cette ombre vous traque, assassin obscur et silencieux. C’est un chasseur et vous le comprenez maintenant, un monstre de la pire espèce qui vous a manipulé depuis le début et qui avait déjà tout calculé auparavant. Il veut ruiner votre monde pour éviter que vous ne ruiniez le sien et celui des autres. Il a décelé vos faiblesses et a caressé votre âme du bout des doigts en attendant le bon moment pour briser vos défenses, envahir votre esprit pour y semer le chaos et la désolation. Il joue avec vous depuis l’instant où il a posé ses yeux sur vous, pauvre petite victime inconsciente. Il vous connaît et semble tout savoir de vous, comme s’il avait longtemps attendu avant de vous désigner comme étant sa victime. Il n’était peut-être finalement pas la rencontre fortuite que vous imaginiez mais bel et bien un homme ayant tout planifié. Vous l’avez vu amical, souriant et presque bienveillant, et d'une certaine manière vous savez qu'en présence de ses proches cela doit être son attitude naturelle. Un être appréciant la vie et pouvant même se laisser aller à quelques taquineries sans pour autant abandonner ses airs sérieux. Mais à présent, il a laissé ses instincts de prédateur prendre le dessus. Le temps passe et vous avez l’impression de lutter contre une force qui vous dépasse… Malgré chaque pas que vous faites, vous avez l’impression de ne pas avancer, de faire du sur place. Vous baissez peu à peu les bras alors que vos forces vous quittent peu à peu et soudain un poids semble s’abattre sur vous, comme si les ténèbres elles-mêmes exerçaient une pression mystique sur tout votre être. Vous tentez de vous débattre mais chaque coup que vous portez semble se perdre dans le néant alors qu’un étau invisible se resserre sur votre pauvre personne jusqu’à vous immobiliser totalement. Vous avez des sueurs froides, la panique s’empare de vous et la barrière qui vous sépare de la folie est sur le point d’être brisée. Mais le pire reste encore à venir.

Alors que vous êtes plongé dans l’obscurité la plus totale, un souffle chaud vient se perdre dans votre cou et vous décelez une respiration lente à quelques centimètres de votre corps. Peu à peu, vous distinguez son visage qui vous fixe, impassible. Il a fini de jouer et sait que vous en êtes conscient : pour lui, vous n’êtes qu’un mort en sursis qui ne mérite rien d’autre que la pire punition qu’il soit. Il ne semble pas prendre de réel plaisir à vous tenir là devant lui. Vous n’êtes qu’un contrat, une cible à abattre. Il n’y a rien de réellement personnel dans sa démarche, c’est juste du business ou plutôt, un commandement qu’il cherche à respecter. Vous aimeriez crier mais aucun son ne semble vouloir sortir de votre bouche, comme si vous aviez perdu le contrôle total de votre corps. Chaque coup qu’il vous a porté, chaque geste qu’il a effectué pour vous avoir était calculé et précis, sa stratégie était parfaite et si vous n’étiez pas sa victime, vous admireriez sa façon de faire. Sa voix retentit alors, bien plus sombre et monotone que la première fois. Il vous explique qu’il fait partie des hommes ayant le devoir de nettoyer ce monde, qu’il est l’un des seuls qui peut empêcher des êtres comme vous de ternir le continent, de sacrifier cette nouvelle chance qui s’offre à l’humanité… Il se dit purificateur du monde et bientôt il fera en sorte de se débarrasser de vous. Vous avez échoué dans l’amélioration de la civilisation et pour cela, vous en payerez le prix. Enfin, il recule alors d’un pas lent, et au moment où vous pensez être en sécurité, sa lame s'abat sur vous, laissant l'empreinte de la mort sur votre corps déjà sans vie...

Il n'y avait rien de personnel, vous étiez juste une victime parmi tant d'autres...



  • Histoire

You will rise from the ground...

La claque partit si vite qu’il n’eut pas le temps de se protéger. Il sentit des doigts boudinés s’écraser sur sa joue, le faisant perdre l’équilibre avant que son épaule ne heurte le sol avec violence. Oliver porta sa main sur son visage, se massant légèrement pour dissiper la douleur. Devant lui se tenait un homme grand et bedonnant, les yeux injectés de sang et le visage rouge. Son crâne dégarni aurait pu faire rire le gamin s’il n’avait pas aussi peur des représailles qu’un tel acte engendrerait.


- Non mais tu te fous de moi ? C’est tout ce que t’as gagné cette semaine ? T’as intérêt à me rapporter le double la semaine prochaine morveux, faute de quoi c’est fini, t’as plus ma protection ! T’es une petite merde, je comprends pourquoi ta mère t’as abandonné !

L’homme tourna les talons avant que l’enfant n’ait le temps d’ouvrir la bouche et s’en alla aussi rapidement qu’il était venu. Une fois ce dernier disparu, Oliver poussa un juron et se traîna jusqu’à un mur pour s’y adosser. Il soupira longuement, fouillant dans sa poche pour en sortir quelques jewels qu’il avait secrètement gardé sur lui, ce qui le fit légèrement sourire. Les arnaques, voilà le nerf de la guerre quand on est un enfant comme lui. Ses yeux se posèrent sur un carton mouillé à quelques mètres de lui : c’était ici qu’il était né ! Pas à cet endroit précis, mais dans une ruelle similaire. Il faisait partie de ces enfants abandonnés qui peuplaient les bas-fonds des grandes villes. Gamins martyres laissés à la rue par des parents inconscients, gosses du caniveau fait pour mourir de faim dans l’ombre, les appellations qui désignaient les enfants comme lui ne manquaient pas et entre le froid qui régnait à Erethia, les gens peu scrupuleux et la rudesse de la vie de sans-abri, ceux qui survivaient n’étaient pas légions. Sa mère à lui, elle l’avait abandonné alors qu’il était encore un bambin incapable de se tenir debout, le laissant seul face à l’atrocité de la rue et lui laissant comme seul souvenir un nom : Oliver. Sans doute était-il une né d’une grossesse non désirée et que sa mère avait préféré se débarrasser de cette bouche à nourrir qui ne la satisfaisait pas, espérant pouvoir l’oublier une fois que son cadavre de nouveau-né aurait été mangé par les rats. Malheureusement pour elle, il avait été trouvé par d’autres adolescents ayant connu le même sort que lui et avait survécu aux rongeurs et à la faim, s’attribuant le nom de Grimm et pouvant continuer de vivre ou plutôt, de survivre.

Au fil du temps, Oliver avait su faire son trou et du haut de ses 7 ans il avait appris à vivre dans la rue, à suivre les règles et à se jouer des passants pour rester en vie. Il faut dire que quand on a un talent comme le sien, il est bien plus aisé de s’en sortir. La dextérité de ses doigts et l’agilité dont il faisait preuve faisaient de lui un pickpocket né et un tricheur invétéré. Ce n’est pas vraiment simple d’utiliser ce don pour survivre, mais il s’en servait pour faire des spectacles qu’il réalisait pour impressionner les passants. En ajoutant les tours de passe-passe pour leur subtiliser leur argent sans qu’ils ne s’en rendent compte, c’était suffisant pour payer des adultes qui règnent en maître sur le quartier et donc avoir la paix et la nourriture. C’était du racket de la part des voyous des cités qui terrifiaient les plus faibles, mais c’était un mal futile par rapport à la menace de se faire tabasser par dix hommes armés et de mourir dans un caniveau, affamé et ensanglanté. Aussi, beaucoup des orphelins de la rue se soumettaient à ce genre de pratiques.

Alors qu’il allait se relever, Oliver vit son ombre projetée sur le mur en face de lui. Un sourire en coin de lèvres, il commença à la faire bouger malgré le fait qu’il soit assis, lui faisant prendre des formes toutes plus diverses les unes que les autres : les ombres chinoises étaient sa spécialité. Devant ses yeux, l’obscurité s’offrait en spectacle et se transformait au gré de ses envies. Aucune consistance, aucune force, juste la capacité de changer à volonté pour devenir tour à tour un arbre, un animal ou une silhouette quelconque. Il aurait pu continuer des heures s’il ne s’était pas senti observé par quelqu’un, épié alors qu’il était en train de se détendre. Au coin de la rue, une fille ayant plus ou moins le même âge que lui regardait avec étonnement et émerveillement les formes danser sur le mur. Assise dans un fauteuil roulant, sa chevelure rose tombant sur ses épaules et ses yeux azur rivés sur le pan de mur, elle ne pouvait s’empêcher de sourire. Leurs regards se croisèrent après de longues minutes durant lesquelles Oliver l’observa, moment insolite que seuls deux enfants comme eux peuvent échanger : un mélange de surprise et d’insouciance, de timidité et de candeur. Alors qu’elle s’avançait vers lui, il ne trouva pas la force de se lever pour s’enfuir comme à son habitude quand il rencontrait quelqu’un. Quand bien même il sentit ses joues s’empourprer, signe d’une profonde gêne qu’il n’arrivait pas à s’expliquer, il ne put se lever pour disparaître dans les ombres, pour éviter un contact humain qu’il détestait habituellement. Elle tendit sa main vers lui, souriante et radieuse, faisant abstraction du lieu dans lequel ils se trouvaient, passant outre le passé douteux du jeune homme. En guise de réponse, il attrapa sa main sans le moindre mot. La scène se déroula dans le silence le plus complet et même s’il ne savait pas du tout ce qu’engendrerait un tel geste de sa part, il savait qu’au fond de lui, il ne le regretterait pas...



... You will stand proud...


Une pluie sans fin s’abattait sur ses joues, humidifiant ses vêtements jusqu’à les rendre collants et gênants à porter. Les fines gouttes tombées du ciel se mêlaient au sang qui coulait de sa tempe jusqu’à aller se perdre dans le creux de son cou et disparaître à jamais dans le col de sa chemise. L’eau prenait la forme de larmes perlant au niveau de ses yeux mais ce n’était nullement la peine qui accablait Oliver à ce moment-là, mais bel et bien la douleur de ses os brisés et des plaies béantes. La glace qui avait figé le temps autour de lui, gelant les parois de la montagne et recouvrant le sol d’une couche transparente et presque impraticable, semblait dessiner autour de lui un couloir d’une pureté rare et qui semblait le mener vers le sommet, à l’écart de la civilisation. Sa progression était lente et alors qu’il tentait en vain de garder le seul œil qui lui restait ouvert, il put voir que peu à peu il se rapprochait de son refuge, de son sanctuaire. S’agrippant un peu plus à la crinière humide de son destrier qu’il chevauchait pour rentrer chez lui, il serra doucement le pendentif accroché à son cou et qui flottait au gré des pas lourds de l’animal, tentant ainsi de se rassurer et de garder une once de conscience avant d’atteindre son objectif.

Arrivant finalement devant l’imposante porte en bois, Oliver sourit et insuffla à son cheval l’ordre d’entrer dans la bâtisse. Ce dernier hennit pour indiquer aux gardes des portes d'activer les mécanismes d'ouverture de l'entrée. Bien vite, le bruit strident des gonds en acier grinçant retentit dans les alentours et une bouffée de chaleur immense sembla envelopper le mage qui manqua de s’écrouler sur le sol. Ce dernier attendit toutefois que son compagnon de voyage l’emmène au centre de la pièce pour finalement se laisser lourdement tomber sur le plancher, exténué. Ebahis, les membres du sanctuaire en poste dans le hall accoururent auprès du jeune homme dont le corps semblait inanimé. Bien vite, une petite foule sembla se former autour du pauvre garçon dont le corps paraissait sans vie et seule une voix grave venant des méandres du sanctuaire sut calmer le chaos qui s’instaurait peu à peu dans la salle :

- Est-ce qu’il l’a ?

La question laissait clairement sous-entendre un ordre adressé aux personnes les plus proches d’Oliver et ces derniers s’empressèrent de fouiller le corps de l’énergumène sans même vérifier s’il allait bien. L’un d’eux finit par inspecter la main du jeune homme pour y voir le pendentif et tenta de s’en saisir, prenant alors conscience que la poigne du blessé était impressionnante. Il essaya pendant un moment  de desserrer l’étreinte qu'Oliver exerçait sur le boîtier en argent mais ne réussit pas à prendre possession du petit objet. Perdant patience, il leva le poing pour frapper le poignet du jeune homme afin de le forcer à lâcher son butin mais une main l’arrêta net. L'oeil ouvert et l'autre semblant saigner abondamment, l'adolescent à la chevelure brune fixait son assaillant dont il tenait fermement le bras de sa main libre, provoquant la stupéfaction chez toutes les personnes présentes. La foule se dissipa alors, laissant suffisamment d’espace au blessé pour qu’il puisse se mettre à genoux et reprendre son souffle. Même le regard du maître de ces lieux assit sur son trône au fond du hall était sur lui, attendant de voir ce qui allait se passer.

Se traînant mollement jusqu’au piédestal du maître afin de le rejoindre, Oliver entendit plusieurs hommes gronder des ordres et demander à ce que l’on appelle un médecin. Tout le monde semblait s’activer autour de lui mais pourtant il n’avait qu’un but en tête : atteindre le trône seul, et ce même s’il allait devoir ramper jusqu’à là-bas. Alors que tout le monde semblait s’affairer autour de lui, le mage ne semblait pourtant pas souffrir de ses blessures, comme perdu dans ses pensées, le regard plongé dans le vague. Il se remémorait les événements qui l’avaient mené jusqu’à cet instant précis, que ce soit sa plus tendre jeunesse au dernier combat qu’il avait mené quelques heures plus tôt.

Après avoir rencontré l'enfant en chaise roulante, il apprit bien vite qu'elle faisait partie d'une petite communauté qui possédait un sanctuaire vers les sommets surplombants Erethia. Ils se faisaient appeler les Disciples de la Purgation, une entité semblable aux guildes que l'on pouvait trouver partout dans le monde, mais possédant un certain credo extrémiste. Ils vivaient en autarcie et se consacraient à la défense des innocents sans se soucier d'une quelconque récompense. Ils habitaient dans une immense bâtisse, sanctuaire érigé par le premier maître de cette guilde sur les terres de ce dernier et dont le manoir personnel servait de lieu de vie pour la petite communauté . Ainsi, les partisans de ce groupe prônaient l'entraide entre êtres humains et espéraient pouvoir former une jeunesse qui combattrait, une fois entraînée et prête, les dérives de l’Humanité en s’opposant à ceux qui seraient désignés comme des fauteurs de trouble, en agissant pour le bien de tous et en purgeant le monde de ce qu'il avait de mauvais : la magie. Oliver décida de tout faire pour les rejoindre, voyant en eux la possibilité d'avoir une famille.

Sa jeunesse, il la passa au sanctuaire où il fut éduqué et entraîné, voyant ses compères partir aux quatre coins du monde alors que la menace des guildes noires se faisait plus grande. Il apprit à se battre et ses talents magiques s'éveillèrent, libérant le plein potentiel de ce qui allait être plus tard la magie du Purgatoire. De plus, il devait être capable de se débrouiller seul pour permettre aux idéaux de la guilde de se répandre et d’être respectés. Il accumula immensément de savoir au sujet du monde et de la magie, tant et si bien qu’il eut parfois l’impression d’en avoir fait partie alors qu'il n'était quasiment jamais sorti. Seuls ses souvenirs de sa jeunesse difficile dans les bas-fonds lui servirent d'appui et lui rappelèrent que ce monde qu'il étudiait tant était le sien. Les années passèrent et il resta reclus avec les siens, n’ayant que peu de contacts avec le reste de monde, mis à part quelques habitants de la ville voisine qui fournissait le sanctuaire en nourriture et produits nécessaires pour vivre. Au fil des ans il avait vu de nombreux adolescents de son âge quitter leur tendre foyer pour accomplir leur ‘’mission’’, mais lui n’était jamais parti, attendant patiemment qu'on lui donne l'ordre de s'en aller

Quelques jours auparavant, une lettre était parvenue au refuge annonçant la trahison membres de la guilde dont certains de ses plus proches camarades, ces derniers ayant selon la missive pactisé avec d’obscurs partenaires, vendant la mèche sur les activités de la guilde blanche qui, malgré le rôle qu'elle semblait vouloir jouer dans l'ombre, était vulnérable et bien moins puissante que les grandes guildes. Oliver avait alors décidé de passer le rite de départ, rite qui consistait à débarrasser le village d'Erethia d’un mal qui la rongeait, quel qu’il soit du moment qu’il rapportait une preuve de son acte. Il avait décidé d’affronter un des voleurs sévissant dans les environs et faisant partie d’un groupe de truands de la région glacée. A en juger par son état, la bataille avait été rude. Malgré le fait qu'il eut été un mage, le rite voulait qu'aucune magie ne soit employée durant la mission, pour montrer que la magie n'est pas tout et que la détermination joue aussi un rôle important. La preuve de son combat devait être un médaillon, objet que portaient tous les membres de cette petite organisation criminelle dont la cible faisait partie, médaillon qu’il balança aux pieds du maître actuel en provoquant ainsi le silence dans la salle.

- C’est fait…

- Et qu’est-il advenu de la cible ?

- Morte... Et des cendres volent à travers tout le pays...

Hochant la tête, le maitre dont le visage semblait recouvert d’une capuche tendit sa main et Oliver baissa légèrement la tête en s'agenouillant, signe de respect pour son aîné :

- Tu as réussi et je suis fier de toi… D’ordinaire, je te récompenserais mais... Il semble que tu aies utilisé ta magie, tu sais que le rite l'interdit!

- Je sais… Mais j’ai fait appel à elle pour autre chose…

Mettant la main sous son manteau, Oliver en sortit une dizaine de médaillons semblables à celui qu’il aurait dû aller chercher et qu’il jeta également au pied du maître. Il ne s’était pas blessé en accomplissant l’objectif qu’on lui avait demandé, il avait fait un véritable ménage dans les rues du village, traquant les criminels dans des endroits que personne d'autre qu'un mage ne pouvait pas atteindre. C’était ça le véritable idéal des membres de la guilde, empêcher l’Humanité de s’auto-saborder en faisant ce qui devait être fait et quel qu'en soit le prix, ce qui bien évidemment les obligeait à se cacher et à ne pas accepter de missions officielles. Défier les lois pour mieux les appliquer, empêcher le mal par des actes répréhensibles… Arrêter une personne par tous les moyens possibles pour en sauver des milliers. Sous le regard interloqué de tous les membres de la guilde, Oliver recula d'un pas alors que son maître gardait la mine grave :

- Il en a toujours été ainsi... A vouloir en faire trop... Le rite enseigne aussi l'abnégation et tu as malheureusement oublié cela... Je ne peux te laisser partir pour représenter la guilde dans le monde...

- Dans ce cas, laissez moi exercer mes talents de la manière que je jugerais la plus digne... Sans bannière à défendre et seulement des monstres à éliminer...

Après un instant de silence, l'homme imposant siégeant en face du mage acquiesça de la tête, signe de l'acceptation du choix du jeune homme. Ce dernier recula sans un mot, tournant finalement le dos à son interlocuteur et s'éloignant silencieusement, encore meurtri par ses blessures et le pas chancelant. C'était ainsi qu'il en avait fini avec ceux qui avaient été pendant longtemps ce qui s'apparentait le plus à une famille et tout avait été si brutal qu'il avait du mal à croire qu'il en été arrivé là. Cependant, il avait vu dans les yeux de son maître que c'était le meilleur choix qu'il aurait pu faire et au fond, tous deux savaient depuis le début que cette histoire était vouée à se terminer ainsi. Alors qu'il quittait le sanctuaire pour la dernière fois, il ne prit pas le temps de se retourner et ne fit que s'arrêter un instant, pour bander son œil blessé...


... And burn my ennemies


L’air glacial de cette rude journée d’hiver s’insinuait dans ses poumons, pénétrant au plus profond de son être jusqu’à le frigorifier de l’intérieur. Les premières neiges étaient tombées peu de temps auparavant et le ciel saupoudrait les terres d’un manteau blanc immaculé depuis une dizaine de jours. Le froid s’était donc abattu dans l’une des régions de Fiore, encore plus rude et désagréable qu’à son habitude. Alors qu’il parcourait les longs couloirs du manoir illuminés par la lumière transperçant les vitraux de la bâtisse, de subtiles volutes de fumée s’échappaient de sa bouche, dansant avec grâce sous son nez et trahissant sa respiration saccadée malgré son air calme et posé. Son œil rempli de détermination fixait un point au bout de cette allée magnifique qui menait jusqu’à la sortie et il n’arrivait pas à détourner son regard de la porte en chêne massif qui se dessinait peu à peu devant lui. Il semblait drapé d’un tissu fait de ténèbres qui virevoltait à chaque pas qu’il faisait, une cape d’ombre que même la lueur du jour n’arrivait pas à éclaircir. Derrière lui, une masse noire se répandait sur les murs et sur les fenêtres, recouvrant le sol d’une obscurité angoissante, masquant des masses difformes qui jonchaient le carrelage : des corps ensanglantés qui avaient été déchirés avec une violence inouïe. Certains de ces cadavres gisant dans une mare de sang séché étaient encore chauds, témoignant de la récence du combat qui s’était déroulés en ces lieux. Ils disparurent rapidement, engloutis par ces ténèbres qui semblaient converger vers cette porte, attirées par ce qu’il y avait à l’intérieur.  Le soleil qui brillait à l’extérieur semblait suivre sa progression dans le couloir, laissant tomber un voile ténébreux sur le manoir lorsque ses rayons cessaient de filtrer à travers les vitraux sublimes de cette allée sans fin. Lentement, il arriva au bout du couloir, caressant le bois sculpté de ses doigts en inspirant un bon coup.

La lumière vint l'éblouir pendant un instant, l'obligeant à plisser de l'oeil alors qu'il entendait déjà Valor s'envoler du toit pour venir se poser sur son épaule. Face à lui, des hectares recouverts d'une neige rouge vive et des cadavres partout. Lui faisant face, une jeune femme le regardait, amusée par la situation et semblant l'attendre sur sa main, le symbole de Sabertooth était porté fièrement... Le symbole de leur guilde :

« Wow, ça t'as vraiment pris une heure pour nettoyer ce manoir ? Quand les membres de la guilde m'ont dit que tu étais l'un des membres les plus prometteurs qu'on ait, j'ai pensé que tu serais au moins rapide pour faire ton boulot... »

Sans même prêter attention à ce que la jeune femme lui avait dit, il lui balança un sac rempli de papiers qui semblaient être la raison de leur venue ici. Des années avant, il avait quitté Iceberg et avait migré vers le sud, guidé par sa mission de purgation. Il avait fini devant les portes de Sabertooth et, affamé et sans un sou, s'était risqué à prétendre faire partie des leurs... Depuis, il était sans doute l'un des membres les plus indépendants et les plus actifs dans la traque de criminels et il était surtout connu pour ne pas montrer de pitié :

« Eh bien tout y est, on peut rentrer maintenant ! Avec un peu de chance, on arrivera à temps pour voir la victoire de la guilde sur ces crétins de Fairy Tail, tu sais, la guilde qui vient de refaire surface ? »

« Je me fiche de savoir qui ils sont, ou si la guilde triomphera... Tant que je peux faire régner la justice... »

Avançant sans prendre la peine de regarder la jeune femme, il se dirigea vers la sortie du domaine... Et vers d'autres proies...








  

  

  
Hope
  

feat. Valor - League Of Legends

  















 • Votre Familier
Hope est le meilleur allié d'Oliver et son plus fidèle partenaire. Aigle bleuté et légèrement plus gros que la moyenne, il lui sert d'éclaireur de de protecteur si besoin est. Friand de viande et de toute sorte de chair fraîche, il compense parfois le manque de vision d'Oliver dû à son oeil. Encore un peu jeune, il ne peut pas porter son propriétaire mais ses serres sont acérées et son bec suffisamment pointu pour aveugler ses adversaires... définitivement.  








ET VOUS?


                         
    • SURNOM OU PSEUDO :
    Djinn
    • Âge :
    21 ans
    • Sexe :
    Masculin
    • Note pour le forum :
    9/10
    • Comment avez vous découvert le forum? :
    Les Top-Sites
    • Code du règlement :
    [Validé par Aaron]

      

© Code Anéa - N-U


Dernière édition par Oliver Grimm le Sam 10 Mai - 17:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 272
Joyaux : 5340
Localisation : Dans les locaux de sa guilde
Humeur : (*<*)
Arme : Armes magiques
Niveau (Level) : 52
Expérience avant Level Up + :
0 / 2000 / 200
Rang : B

MessageSujet: Re: Oliver "The Eye" Grimm [Terminé]   Ven 18 Avr - 4:21

Welcome

~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 210
Joyaux : 7751
Niveau (Level) : 50
Expérience avant Level Up + :
150 / 200150 / 200
Rang : B

MessageSujet: Re: Oliver "The Eye" Grimm [Terminé]   Ven 18 Avr - 8:10

Bienvenue parmi nous, je m'occupe de ta fiche alors si tu as des questions n'hésites pas o/

Penses à mettre "terminé" dans le titre de ta fiche pour que je puisses te valider^^

~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 388
Joyaux : 8153
Localisation : Derrière toi o/
Humeur : {。◕‿◕。}
Arme : Magical Gun
Niveau (Level) : 57
Expérience avant Level Up + :
50 / 20050 / 200
Rang : B

MessageSujet: Re: Oliver "The Eye" Grimm [Terminé]   Ven 18 Avr - 8:14

Bienvenue Mister! Bonne continuation pour ta fiche ^^
Si tu as un problème ou une question, le staff est là pour toi ♥

~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 197
Joyaux : 6029
Localisation : Dans sa guilde
Humeur : *Se cache*
Arme : Aucune
Niveau (Level) : 40
Expérience avant Level Up + :
0 / 2000 / 200
Rang : C

MessageSujet: Re: Oliver "The Eye" Grimm [Terminé]   Ven 18 Avr - 15:36

Bienvenue

~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 40
Joyaux : 5563
Niveau (Level) : 50
Expérience avant Level Up + :
0 / 2000 / 200
Rang : B

MessageSujet: Re: Oliver "The Eye" Grimm [Terminé]   Ven 18 Avr - 17:53

Merci pour cet accueil chaleureux ! Je pense que j'ai fini, j'avais pas mis terminé car je voulais me relire... Sans qu'il soit 4h du mat xD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 210
Joyaux : 7751
Niveau (Level) : 50
Expérience avant Level Up + :
150 / 200150 / 200
Rang : B

MessageSujet: Re: Oliver "The Eye" Grimm [Terminé]   Ven 18 Avr - 18:50

Et bien tout est correct et c'est une fiche génial! o/Il n'y a donc pas de raison que je ne te valide pas =^^=

Amuses toi bien parmi nous! o/

~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 388
Joyaux : 8153
Localisation : Derrière toi o/
Humeur : {。◕‿◕。}
Arme : Magical Gun
Niveau (Level) : 57
Expérience avant Level Up + :
50 / 20050 / 200
Rang : B

MessageSujet: Re: Oliver "The Eye" Grimm [Terminé]   Sam 10 Mai - 16:19

Je ré-ouvre ta fiche pour que tu modifies ton pouvoir ^^

~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 40
Joyaux : 5563
Niveau (Level) : 50
Expérience avant Level Up + :
0 / 2000 / 200
Rang : B

MessageSujet: Re: Oliver "The Eye" Grimm [Terminé]   Sam 10 Mai - 17:41

Fiche modifiée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 388
Joyaux : 8153
Localisation : Derrière toi o/
Humeur : {。◕‿◕。}
Arme : Magical Gun
Niveau (Level) : 57
Expérience avant Level Up + :
50 / 20050 / 200
Rang : B

MessageSujet: Re: Oliver "The Eye" Grimm [Terminé]   Sam 10 Mai - 19:41

Très bien ♥
Je valide à nouveau : Jolie pouvoir d'ailleurs :3
Félicitations et bonne continuation \o/

~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~☆~



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Oliver "The Eye" Grimm [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oliver "The Eye" Grimm [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Insomnia [Amy Grimm] [Terminé]
» Elizabeth Grimm [ Terminé et corrigé ]
» Tout le monde veux tirer sur les couettes de Wendy ▬ Eirwen Grimm [Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG - Infinite Darkness ::  :: Présentations :: Validées-
468,60.png468,60.pnghttp://www.root-top.com/topsite/virtu4ldreaiviz/in.php?ID=4212468,60.png

VOTEZ POUR NOUS CHAQUE 2 HEURES, MERCI o/♥